Les seins ne sont jamais identiques à 100%. Il existe toujours une légère différence entre les deux seins. Cette différence est généralement non remarquable. On observe chez certaines patientes une asymétrie mammaire flagrante responsable d’un aspect très inesthétique de la poitrine. La chirurgie mammaire permet heureusement de traiter ce cas, qui n’est pas grave pour la santé mais qui est très gênant sur le plan psychologique : une femme ayant des seins non harmonieux endure souvent une gêne psychologique importante. Le traitement chirurgical de l’asymétrie mammaire se fait pour des motivations esthétiques. L’objectif est de corriger l’aspect de la poitrine, ce qui est très bénéfique pour la patiente qui réussira à retrouver sa confiance en soi. Quels sont les gestes opératoires permettant de traiter une asymétrie mammaire ?

Traitement de l’asymétrie mammaire

Essayons de comprendre ce que c’est une asymétrie mammaire importante. Tout simplement un sein beaucoup plus grand que l’autre. La correction de ce défaut physique nécessite l’implication de plusieurs techniques : une réduction mammaire pour remodeler la glande mammaire du sein hypertrophique, et pour traiter la ptose. Une augmentation mammaire par implants sert à améliorer le volume de l’autre seins plus petit. Le traitement esthétique consiste donc à faire une réduction d’un côté et une augmentation de l’autre. La combinaison de deux chirurgies mammaires permet de rétablir une meilleure symétrie. Mais, cette solution n’est pas systématique. Parfois, il n’est pas nécessaire de réaliser une augmentation mammaire par prothèses : soit le cas de la patiente ne nécessite pas la pratique de cette chirurgie, soit le chirurgien esthétique fait appel à une autre alternative qui permet d’offrir une légère amélioration du volume des seins : le lipofilling mammaire.

La modification de la taille de la poitrine n’est suffisante si on désire corriger l’asymétrie à la perfection. Il faut effecteur un autre geste supplémentaire : la modification des aréoles afin d’obtenir des plaques aréolo-mamelonnaires parfaitement symétriques.

Le nombre et la forme des cicatrices dépendent de la technique chirurgicale effectuée : une incision périaréolaire, une incision verticale et une autre au niveau du sillon mammaire.  Les deux seins peuvent ne pas avoir les mêmes cicatrices.

 

Chirurgies mammaires correctrices de l’asymétrie des seins